Skip to main content

CR séjour Michel du 20 octobre au 15 novembre 2016

En résumé : Sidi : les villageois se mobilisent pour la construction d'une 4eme classe . Lycée de Kourinion les internats sont complets. Lépreux A Plus... poursuit son aide alimentaire pour la dizaine qui reste
 

Sidi

Ecole :
 
Effectifs :  206 élèves dont 98 filles (Il n’y a pas de CE2)

Actuellement les 5 classes ( il n’y a pas de CE2) sont réparties dans les 3 de l’école, dans la salle de formation des agriculteurs vers le dispensaire et dans une paillote en bout de l’école

La 4eme classe sort de terre, elle est financée par les familles, les concessions (dont A plus… ). Les femmes qui géraient le moulin ont donné 50 000,  produit de la vente du moulin à un privé

Sur une idée de Bernadette et Francis, nous avons organisé vers le kiosque de Mariam, Francis et Léo, une vente des vêtements apportés par Bernadette, Muriel (qui m’accompagnait) et moi.  Francis avait fait circuler l’info, et tout a été pratiquement vendu en 1 heure, les prix étaient très bas, 50, 100, 200 CFA, nous avons fait 15 700CFA de recette (24€) soit environ 160 articles. L’argent a été remis pour la construction de la 4eme classe

Pour la 5eme classe Francis demande à A plus… si l’association ne pourrait pas la financer, compte tenu de la mobilisation du village, c’est, pour ma part, une demande que nous devons prendre en compte

APE changement de bureau
 

  • Président : Adama Traoré le cousin de Francis (celui que nous connaissons)
  • Secrétaire : Kalifa Traoré
  • Trésorier : Komsan l’ancien président
  • Chargé de communication Diabaté San (le chef griot)

 
Francis reste le président du COGEST de l’école
Avec ce nouveau bureau on peut espérer une amélioration dans le fonctionnement de l’école. La cantine ne fonctionne encore pas, mais elle va être réparée, le microcrédit restant de 40 000 va être remboursé.

Dispensaire :
 
Le CSPS fonctionne bien, une nouvelle infirmière a été nommée. L’ancienne pharmacie transformée en logement de l’infirmier qui s’écroule sera réparée pour le logement de la nouvelle infirmière qui loge dans le logement prévu pour Mariam la pharmacienne qui elle dort dans la réserve de la pharmacie. Pas eu de demande mais il y a 1 lit bancal (pied cassé) dans la maternité, il suffirait de mettre 2 tuteurs en bois pour le redresser mais !!!
Quant au remboursement du microcrédit (67000) Moussa ne voit pas comment il pourra le rembourser !

Moulin
 
Le moulin fonctionne bien à la satisfaction des femmes. L’acheteur n’ayant acheté que le matériel et ne payant pas de loyer aux femmes, il lui est demandé de quitter les lieux, ce qui est prévu. Le local sera inclus dans le périmètre du CSPS. L’acheteur n’a pas terminé de payer, il doit encore 40 000 aux femmes. Francis le relance pour qu’il paie car la somme sera attribuée à la construction de l’école

Micro crédits :
 
Moussa a remboursé 10 000 sur les 20 000 il lui reste 10 000CFA
Sidibé qui doit 60 000 n’a pas un sous, s’est engagé à fournir la paille pour la rénovation des toits des 3 cases prévue en début d’année, ca devrait réduire le montant de 20 000, on verra lors de mon prochain séjour comment trouver d’autres moyens de remboursement.
Berry a remboursé 10 000 il lui reste 48 000, la bonne volonté est là

Divers :

 
Le kiosque géré par Léo marche très bien, Mariam assure la cuisine et Bernadette et moi lui avons financé un poulailler
Colette a échoué son examen donc elle redouble

Francis reste très intéressé à sa venue en France pour les 20 h. Il faut vraiment qu’on l’étudie.

Lycée de Kourinion ;
 
Internat filles : 30 filles à ce jour, nous les avons rencontrées, elles sont ravies mais aucune ne connait A plus… et donc qui a financé ce bâtiment, plus inquiétant il y avait 2 parrainées qui ne connaissaient pas non plus notre association. Il faut qu’on imagine un petit doc à leur remettre ainsi qu’à leurs parents pour qu’ils sachent qui finance ce dont elles bénéficient
Coté garçons :  il semble qu’ils soient 38 pour 32 places en fait les anciens n’ont pas pensé à confirmer leur présence cette année se croyant admis d’office ; Onassis ne s’est pas senti de ne pas les accueillir 
APE : Ils ont un peu rechigné à payer le transport des lits ce qui est un peu malvenu compte tenu de ce que lui rapportent les internats depuis plusieurs années. Il faudrait envisager une rencontre avec eux lors des prochains séjours pour faire un peu le point  entre autres sur l’utilisation des 8000 payés par enfant,  sensés servir à entretenir les bâtiments et le matériel
Cantine : toujours pas démarrée peut être courant novembre ???? il n’y aura pas de forfait pour le repas pris à la cantin

MEADO :
 
Nous avons payé la scolarité (50 000 CFA) de nos 2 élèves de Guéna en 3eme année : Jean Traoré menuiserie (absent ce jour mais très assidu) et Salifou Sanogo électricité aussi très assidu

Action Sociale
 
Nous avons rencontré le directeur Poda Pascal qui nous a dit son problème de financement pourtant il y a beaucoup d’enfants à traiter. Il cherche des sources de financement et envisage la construction de boutiques le long de la route  devant leur bâtiment qu’il pourrait louer, il a chiffré les travaux à environ 6000 000 CFA (9000€) Il nous demande si nous pourrions l’aider !

Le centre Tripano des lépreux
 
Gaston étant à Ouaga c’est Véronique qui nous a accompagnés pour rendre visite à la dizaine de lépreux restant en vie ? C’est toujours un moment d’émotion ! Nous lui avons remis 150 000 CFA (dont 100 000 sont issus d’un don d’Anne Sophie et de ses parents). Cette somme servira à assurer l’aide alimentaire pour un bon moment compte tenu du nombre restant, mais ils vont prendre un peu pour leur traditionnelle fête de noël

Association des Parents et amis des Enfants Encéphalopates (APEE)
 
 

J’ai rencontré les enseignants en présence de Marceline

            La directrice : Fatimata Sanogo et 4 enseignants

Ils sont 115 élèves dont 27 enfants déficients sur 2 sites

Les 9 bâtiments (6 pour le cycle primaire classique + 3 pour les classes spécialisées) sont pratiquement terminés. Il y a déjà 3 classes dans les nouveaux bâtiments et le transfert des 3 autres classes du cycle primaire se fera progressivement dans l’année. Il semblerait que ce soit la fondation suisse Clair Bois qui soit les financeurs

Le transfert  des classes spécialisées ne peut se faire que lorsqu’il y aura un mur d’enceinte le tour de l’école. On peut comprendre cette nécessité car les enfants peuvent fuguer (c’est déjà arrivé dans le lieu actuel) d’où un problème de responsabilité au-delà des risques pour les enfants

Ce mur semble indispensable pour que la vocation de « mixité » des enfants se poursuive mais le coût de ce mur est de 18 000 000 soit 27500€. Je leur ai dit que ce n’est absolument pas à notre portée et qu’il faut qu’ils trouvent des financements autres que les Suisses qui ne suivent pas sur cette dépense. Je leur ai proposé de contacter l’Ocades. Ce sera difficile de trouver un moyen de les aider sauf à faire appel à un financement extérieur pour A plus…

Pour info le coût de la scolarité est de 23 000 + 3500 de tenue

 Cantine : elle ne fonctionne pas et n’ai pas eu de demande

 
Parrainage Badara :  juste le jour de mon départ de Sidi, le directeur du collège de Badara nous a fait une demande d’aide à la scolarité pour 5 enfants. J’ai proposé qu’il fasse parvenir les cas à Francis qui nous transmettra

Divers :
 
 Benoit il est très difficile pour Benoit de travailler dans ce petit local qu’il partage avec 2 autres personnes. Pour s’en sortir il envisageait l’élevage de poulets mais trop risqué coté maladie, il s’orienterait vers l’élevage des porcs, il a déjà bien avancé son projet mais il ne trouve aucun crédit possible pour son financement. Le devis est de 1000 000 (1600€) Il nous demande si nous serions prêt à lui accorder un microcrédit de 1 000 000 sur 2 ans. Je pense qu’on peut prendre le temps d’étudier cette demande  
 Alassane (jeune de Sidi que nous parrainons) :je l’ai rencontré à Sidi, il est en alternance en installation électrique bâtiments et il ne trouve pas d’artisan pour le prendre.